Archive de la catégorie ‘plats’

Cannelloni imprésentables !

Lundi 15 octobre 2012

Cannelloni imprésentables ! dans plats img_3653-300x225

 

Voilà une photo qui fait peur . Je sais c’est pas du tout photogénique mais c’était très bon donc même moche j’estime que cette recette a le droit d’apparaître ici ( bon en fait j’ai juste eu peur qu’elle aille voir le syndicat de défense des recettes les plus moches et gloubiboulguesques du monde ) .

Bref une autre recette de pates sans sauce tomate et réalisée avec certains restes qui sont aussi présents dans le bento, saurez vous retrouver lesquels ?

Le vrai nom de cette recette est : cannelloni au potimarron, chamignons mixtes et ricotta .

 

Ingrédients :

12 cannelloni

150 g de ricotta

150 g de purée de potimarron

100 g de poêlée de champignons ( la mienne était à base de champignons bruns, girolles et oignons rouges )

4 tranches fines de lard ou bacon

30 cl de crème fraîche

quelques dès de mimolettes (les espèces de protubérances oranges que vous voyez sur le dessus )

 

Réalisez la farce en mélangeant la presque totalité des champignons ( vous en gardez un peu pour mettre autour ), de la ricotta (idem vous gardez quelques tranches pour le dessus ), la purée de potimarron et les tranches de lard coupées en petits bout avec 10 cl de crème fraîche et vous garnissez un sac de congélation avec cette mixture .

Coupez le bout de votre sac pour faire une poche à douille et garnissez ainsi vos cannelloni que vous posez dans un plat allant au four .

Vous repartissez ensuite les champignons restant et versez le reste de la crème par dessus et finissez avec les tranches de ricotta et le dès de mimolette . N’oubliez pas de saler et poivrer .

Faites cuire 35 minutes au four à 190 °C .

Voilà plus j’y pense et plus je me dis que c’est un bon plat d’halloween: c’est orange avec une forme de doigt et des pustules sur le dessus enfin à vous de voir …

 

 

Bento du lundi

Lundi 15 octobre 2012

Bento du lundi dans plats img_3639-300x225

Pour remplir mes bento j’utilise souvent des restes ou des portions uniques ( 1 steack congelé dont je ne sais plus que faire parce qu’on est 2 ) bref je recherche la simplicité et ensuite j’adore jouer sur les couleurs mais ça vous avez du le remarquer !!

Nous avons donc dans l’étage supérieur une noix de rillette de sardine et un oeuf de Bibibi dur avec quelques radis violets coupé en 2 et quelques bouts de chou fleur violet à tremper dans la rillette de sardine .

A l’étage inférieur de reste de purée de potimarron, une poêlée de champignons et un steack à la japonaise ( comprenez il a mariné toute une nuit dans de la sauce soja et de la sauce worcestershire et ensuite a cuit dans de l’huile de sésame ) .

Et voilà avec un petit yaourt le tour est joué et il y a tout ce qu’il faut !

Velouté de butternut

Dimanche 14 octobre 2012

Velouté de butternut dans entrées img_3643-1-300x225

Et oui encore une soupe ! mais pendant la période froide cela constitue souvent mon repas du soir . Ca se congèle facilement et comme ça je peux choisir entre pleins de parfums de soupe dans mon congél quand j’ai la flemme de cuisiner !

 

Ingrédients :

800 g de butternut

1 échalotte

2 pommes de terre

1 petit brick de crème fraîche à 4 %

2 bouillon cube de volaille

sel et poivre

quelques tranches de lard pour la déco

 

 

Coupez tous les légumes en dés grossiers et les mettre à cuire avec les bouillons cube dans 1 litre d’eau pendant 40 minutes ( vous vérifiez que les légumes sont cuits en plantant un couteau dedans ).

Hors du feu mixez ( je le fais au mixeur plongeant car ma soupe ne  rentre pas en entier dans mon blender ) puis ajoutez la crème et remixez et salez et poivrez .

Pendant ce temps placez les tranches de lard sur un papier sulfurisé sur une plaque au four à 210 °C ( chaleur tournante + grill si possible ) pour les faire cuire et croustiller cela prend 5 à 10 minutes .

Servez votre soupe avec les croustillants par dessus . Vous pouvez aussi ajouter de la ciboulette c’est meilleur mais j’avais la flemme de sortir dans le jardin hier soir !!

A la soupe !

Parmentier cabillaud potimarron

Jeudi 11 octobre 2012

Parmentier cabillaud potimarron dans plats img_3603-1024x768

Encore du poisson ! une recette tout en légèreté .

Ingrédients :

1 dos de cabillaud pour 2 personnes (300 g )

2 oignons nouveaux

1/2 potimarron

1/2 brick de crème fraîche liquide à 3%

quelques noisettes

une lichette d’huile d’olive

1 pincée de piment doux

1 cuillère à café d’ail lyophilisé

sel et poivre

 

Coupez le potimarron en dès grossièrement et faites le cuire à la cocotte minute pendant 6 minutes .

Pendant ce temps faites bouillir le cabillaud dans une casserole d’eau chaude salée . Egouttez le et mélangez le avec l’ail, le piment, l’huile d’olive et quelques rondelles du vert des oignons nouveaux . Salez et poivrez.

Faites une purée avec le potimarron cuit et la crème fraîche, salez et poivrez (n’hésitez pas à goûter car le potimarron étant sucré il faut pas mal saler ).

A l’aide de cercles (ou direcetement dans un plat à four ) montez une couche de cabillaud et une couche de purée de potimarron . Enfournez pendant 20 minutes à 205°C .

Pendant ce temps coupez le reste des oignons nouveaux dans la longueur et faites les cuire avec un couvercle dans un peu d’eau pendant 15 minutes .

Concassez les noisettes .

Sortez les parmentiers du four, ajoutez les noisettes et entourez des oignons .

Voilà un plat qui réchauffe bien !

 

Saint jacques et légumes racines

Mardi 9 octobre 2012

Saint jacques et légumes racines  dans plats img_3588-1024x768

Ceci est une recette inspirée du très joli magasine de cuisine « intense » où était présentée une noix de st jacques enroulée d’une tranche de lard posée sur une purée de céleri et chataîgne .

Nous avons donc 3 st jacques enroulées de pancetta recouverte d’un bout de truffe et huile de truffe sur une purée de  céleri rave et pomme de terre au lard et une fleur de champignons bruns, carottes violettes et échalottes frites au sésame .

 

Ingrédients :

200 g de céleri rave

200 g de pomme de terre

50cl de lait

20 g de lardons

6 tranches de pancetta

6 noix de st jacques

1 mini bout de truffe

un peu d’huile à la truffe ( de l’huile d’olive dans laquelle on aura fait tremper la truffe depuis la veille par exemple )

1 carotte violette

1 champignon brun

quelques graines de sésame noir

sel, poivre

 

Réaliser la purée en coupant en petits dès le céleri et les pommes de terre épluchés et en les faisant cuire avec les lardons dans le lait pendant 30 à 40 minutes puis égoutez et mixez le tout .

Préparez les st jacques en déroulant les tranches de pancetta pour avoir un genre d’escargot puis en les enroulant autour des noix . Maintenez avec un cure dent que vous enleverez après cuisson .

Coupez à l’aide d’une mandoline de fines tranches de carottes, de champignon et des rondelles d’échalotte .

Faites chauffer de l’huile dans une poêle pour faire frire les tranches ci dessus ( 2 mm d’huile d’olive suffissent ) puis déposez les sur du papier absorbant pour enlever l’huile . Sur la photo la carotte est violette foncée sur le côté car c’est sa couleur , si votre carotte est orange et noire sur le bord elle est cramée recommencez !

Faites ensuite cuire les st jacques dans l’huile restante pendant 1 minute de chaque côté il faut qu’elles restent nacrées.

Il ne reste plus qu’à dresser les assiettes en faisant 3 cuillères de purée sur lesquelles vous placerez vos st jacques avec le petit bout de truffe puis faites une fleur avec les légumes frits que vous décorez de quelques graines de sésame noir . Badigeonnez avec un pinceau d’un peu d’huile de truffe, salez et poivrez .

Dégustez !

 

Brouillade de Bibibi à la truffe

Dimanche 7 octobre 2012

Brouillade de Bibibi à la truffe dans entrées img_3536-1024x768

Pour ceux qui le savent pas déjà (la majorité des lecteurs j’espère ) j’ai deux poules nègre-soie à la maison une grise Duchesse de son petit nom qui est pour mon plus grand déplaisir stérile mais on la garde elle est tellement mignonne et puis il y a Mademoiselle Précieuse surnommée Bibibi (car je l’ai prise lorsqu’elle avait 6 jours et qu’à 6 jours un poussin ça fait bibiiibi ! bref ) . Bibibi donc a commencé à pondre il y a une semaine et donc voulant lui rendre hommage je n’avais d’autre choix que de sortir la truffe du congél . Nous avons donc dégusté une brouillade d’oeufs de Bibibi jaune fluo à la truffe et j’ai fait une petite salade rigolote pour l’accompagner .

Ingrédients pour la brouillade :

4 oeufs de Bibibi que vous pouvez remplacer par 2 ou 3 oeufs de poule quelconque

15 cl de crème fraîche

1 petit bout de truffe coupé en plus petits bouts

un peu de sel

pour la salade :

De la salade de votre choix

1 carotte blanche que vous rapez

4 radis violets

1 petit bouquet de chou fleur violet

2 tomates verte Zebra

2 champignons brun

un peu d’huile de truffe et de sel

 

 

Préparez un nid de salade dans vos assiettes .

Mettez les oeufs la crème et la truffe ainsi qu’un peu de sel dans une casserole et faites cuire à feu doux en remuant sans cesse jusqu’à obtenir la consistance désirée c’est à dire complètement baveux pour nous .

Disposez au centre de l’assiette sans attendre car la brouillade continue de cuire si vous ne la sortez pas de suite de la casserole et elle risquerait d’être trop cuite et donc plus baveuse quoi .

Dégustez en disant à chaque bouchée:   »mummm c’est trop bon merci Bibibi !  »

 

Raviolis aux asperges sur gelée de chèvre

Samedi 6 octobre 2012

Raviolis aux asperges sur gelée de chèvre dans entrées img_3530-1024x768

Il y a quelques mois j’avais mangé ce genre d’entrée dans un restaurant et j’ai tenté de faire quelque chose qui y ressemble mais comme plat principal . Le fromage est un chèvre bien coulant mais à la base je voulais utiliser du St Marcelin (il n’y en avait plus ) . Il me semble aussi qu’il y avait des lambeaux de jambon cru que j’ai remplacé par des fleurs de pancetta et figues . Autre découverte : l’asperge cuite mais aussi crue qui est très craquante avec un petit goût de noisette . Bref une recette vraiment rapide mais par contre il faut prévoir une demie heure au moins pour laisser à la gelée le temps de prendre au frigo .

 

Ingrédients :

raviolis aux asperges

4 asperges par personnes

1 St marcelin  ou l’équivalent pour un autre fromage

15 cl de crème fraîche allégée liquide

1 feuille de gélatine

1 tranche de pancetta par personne

1/2 figue par personne

sel, poivre

un filet d’huile d’olive

 

Faites ramollir la gélatine dans un bol d’eau . Pendant ce temps faites chauffer la crème et le fromage dans une casserole pour le faire fondre entièrement en remuant avec un fouet puis ajoutez la gélatine et remuez jusqu’à ce que le mélange soit bien lisse . Placez dans le fond de vos assiettes et au frigo pour faire prendre .

Coupez les pointes des asperges et faites les cuires al dente dans de l’eau salée puis égoutez et placez dans un petit bol . Coupez les queues des apserges en petits tronçons puis à la mandoline pour faites des petites tranches qui resteront crues et mélangez les avec les pointes cuites dans un bol avec un peu d’huile pour les faire luire et reluire .

Coupez la pancetta et la figue pour réaliser des petites fleurs que vous maintenez avec un cure-dent le temps de les cuire 30 sec au micro-onde puis vous enlevez le cure-dent bien sûr ( ça n’a pas très bon goût ).

Faites cuire les raviolis comme indiqué puis enveloppez les d’un filet d’huile d’olive .

Placez les raviolis sur la gelée de fromage puis ajoutez les fleurs de pancetta, les asperges crues et cuites et quelques tranches de figue . Salez et poivrez et le tour est joué !

 

Soupe champignons patate douce

Jeudi 4 octobre 2012

Soupe champignons patate douce dans entrées IMG_3518-1024x768

Une soupe réalisée avec peu de choses vraiment très onctueuse grâce aux champignons .

 

Ingrédients :

2 bouillons de boeufs

1,5 l d’eau

2 patates douces

4 petites pommes de terre

2 poireaux

6 gros champignons de paris

2 oignons

1 petit brick de crème allegée

1 cuillère à soupe de paprika

éventuellement un peu de sel de cèpes pour donner plus de goût

 

Coupez tous les légumes en petits morceaux et les mettre à cuire dans l’eau et les bouillons cubes pendant 30 minutes à la cocotte minute .

Hors du feu mixez et ajoutez la crème et le paprika .

A déguster avec des petits copeaux de parmesan .

L’âge de glace 4 (ou les crevettes au chorizo)

Lundi 1 octobre 2012

L'âge de glace 4 (ou les crevettes au chorizo) dans plats IMG_3508-1024x768

Tout d’abord rendons à Sandra ce qui est à Sandra . En effet c’est elle qui la première fois m’a fait manger des crevettes au chorizo et quel délice .

Alors « l’âge de glace je vois pas le rapport non mais elle d »bloque celle là on va manger du mammouth ou quoi « .

Non non non en fait les 2 seuls ingrédients de cette recette qui ne sortent pas du congélateur sont le chorizo et un petit brick de crème fraiche allégé . En fait c’est la recette de « j’ai rien dans le frigo je sais pas quoi faire » . Tous les ingrédients de cette recette se trouvent chez un certain monsieur P.

Ingrédients :

1/2 chorizo (doux ou fort selon votre goût )

3 cuillères à soupe d’oignon émincé

3 cuillères à soupe de fèves pelées

3 cuillères à soupe de poivrons tricolores émincés

1 petite barquette d’écrevisses

des crevettes (selon le nombre que vous êtes )

 

Mettre dans un wok l’oignon, les fèves, le chorizo coupé en fines tranches et les poivrons . Faites revenir pendant 5 minutes puis ajoutez un demi verre d’eau pour continuer la cuisson et faire du jus .

Ajoutez les écrevisses remuez jusqu’à ce qu’elles soient décongelées puis faites de même avec les crevettes .

Laissez cuire pendant une dizaine de minutes puis hors du feu ajoutez la crème liquide .

Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire .

A servir avec un riz noir si vous en avez toutes les couleurs ressortent !

Blanquette de veau aux morilles

Jeudi 27 septembre 2012

Blanquette de veau aux morilles dans plats IMG_3479-1024x768

Il me restait dans le placard un vieux pot de morilles séchées que je voulais absolument utiliser . J’ai donc décidé de cuisiner cette blanquette de veau . La sauce est plutôt brune que crème car j’ai mis les morilles séchées directement à cuire avec le reste pour donner plus de goût au lieu de les faire tremper à part comme c’est indiqué sur les paquets .

 

Ingrédients :

500g de veau

9 gros champignons de paris

15 morilles séchées

3 carottes ( violettes ici)

1 petit pot de crème épaisse (allégée ici )

2 verres de vin blanc

1 oignon

20 g de beurre

1 filet d’huile d’olive (pour que le beurre ne brûle pas )

Sel (j’en ai ajouté un peu du aux cèpes que je trouve en grande suface )

poivre

10 baies roses des îles

de l’eau

 

 

Dans une cocotte en fonte faites revenir l’oignon émincé dans le beurre et l’huile d’olive . Ajoutez le veau que vous faites dorer de tous les côtés . Si le fond de la cocotte brunit c’est encore mieux . Ajoutez le vin blanc et remuez avec une spatule en grattant le fond pour décoller les sucs .

Puis ajoutez les carottes et les champignons coupés en petits bouts et les morilles séchées, le sel le poivre et les baies roses . Couvrez d’eau .

Laissez cuire à feu moyen pendant 1H30 couvercle fermé en remuant de temps en temps, il faut que le veau soit tendre .

Hors du feu ajoutez la crème selon votre goût et rectifiez l’assaisonnement .

Vous pouvez au moment de servir ajoutez quelques brins de persil . La blanquette de veau est excellente avec du riz aux carottes ou une purée de pomme de terre tout simplement .

 

 

1...34567